J’AI AIME! 

Recommandation lecture
Joseph Baffrou, dit Bee Joe, est un slameur ivoirien, animateur d’atelier de slam.
Il a lu “Je te le devais bien…” de Flore HAZOUMÉ, a aimé et a souhaité partager son coup de cœur lecture avec vous.

Je te le devais bien… de Flore HAZOUMÉ   

Je te le devais bien… est un récit familial d’une incroyable crédibilité. Waouh ! Ce n’est pas vrai, dira le lecteur saisi et ému quand il aura achevé les 143 pages de cette belle œuvre littéraire. Et pourtant, c’est une vie, une vraie, celle d’une mère affable qui se déroule page après page sous nos yeux affligés ! Des souvenirs doux-amers racontés par deux voix, une mère et sa fille, une histoire vécue dans deux pays, l’un, natal, qu’elles ont fui avec ses incertitudes et l’autre, l’exil, qu’elles découvrent avec ses clichés. La vie, on le sait,  ce n’est pas la  mer morte. Elle est soumise à des vagues. Et, celle qui nous est narrée, avec des mots digestes, connait deux tsunamis. La mort des êtres chers  au début, la perte d’un être providentiel à la fin, entre les deux, il y a l’amour. L’amour-soumission, l’amour-fidèle, l’amour-foi, l’amour-espérance, l’amour-il-est-tout-pour-moi. Quand une femme, une mère accroche son cœur au souffle de son homme. Un homme politique. Or, la politique sous nos cieux a des caprices de loto. Une vie heureuse, au sommet de la société et brusquement arrive la tragédie comme si on passait de l’été à l’hiver sans  connaître l’automne. La vie de cet homme constitue, en réalité, la trame de ce récit poignant ; du pouvoir à l’exil avec ma famille. Pourrait-on écrire ! C’est aussi en filigrane, tout au long de l’œuvre, un modèle de courage. Le courage d’une mère.

« A-t-on  le temps de faire son deuil quand l’huissier frappe à la porte et vous dit qu’il reste une traite à payer sinon la jolie maison que vous habitez sera saisie ?»  …Et,  il y a sept fardeaux à porter.

Je te le devais bien… | Flore HAZOUMÉ  | Éd. Classiques Ivoiriens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.