Elle rêve de la lune au sens propre comme au figuré

Notre coup de cœur est une jeune française d’origine malienne, née en 1985 à Montreuil (France) d’un père cariste (conducteur d’un chariot de manutention) et d’une mère femme de ménage.

Fatoumata Kébé flirte avec la lune depuis l’âge de 8 ans. Dans l’encyclopédie sur l’astronomie qu’elle découvre dans les affaires de son père, il y’a une carte du ciel avec plein de constellations, et c’est le déclic. Sous le charme, elle cherche par tous les moyens à en savoir davantage. Elle suit des documentaires à la télévision, lit des bouquins et finit par en devenir une spécialiste mondialement connue.

Fatoumata Kébé n’a pas hésité à effectuer des petits boulots pour assurer les études dont elle rêvait. “Étude de l’influence des incréments de vitesse impulsionnels sur les trajectoires de débris spatiaux” est l’intitulé de la thèse qu’elle soutient en 2016 à l’université Pierre-et-Marie-Curie Paris-VI après un master en mécanique des fluides dans ladite université, et une spécialisation en ingénierie spatiale obtenu à l’université de Tokyo au Japon.

Son acharnement au travail, lui permet de glaner plusieurs lauriers et de vivre de belles aventures. En voici quelques dates importantes.

  • En 2014, elle est lauréate de 5 prix dont celui du concours mondial pour jeunes innovateurs de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT)
  • En 2015, elle fait partie des 18 « Space Girls, Space Women » lors d’une exposition organisée à Paris par l’Agence Spatiale Européenne et l’agence française de photojournalisme Sipa Press
  • En 2018, elle est élue par le magazine Vanity Fair parmi les françaises les plus influentes du monde.

Elle publie successivement 2 romans aux éditions Slatkine

  • En 2019, « La lune est un roman »
  • En 2020, « Lettres à la lune »

En 2021, elle est distinguée chevalier de l’ordre national du Mérite

Son plus grand rêve, c’est de se rendre sur la lune afin de vérifier la multitude d’hypothèses émises sur la création de la lune et sur la possibilité d’y vivre, mais en attendant, elle essaye tant bien que mal de démystifier sa discipline en transmettant aux jeunes collégiens des quartiers défavorisés, son amour pour les astres à travers son association « Éphémérides ». Son humanisme et son désir de contribuer au développement se matérialise dans son pays d’origine avec le projet « Connected Eco ». Il permet aux agriculteurs de gérer les périodes d’irrigation de leurs sols et de leurs champs car ils reçoivent des alertes sur le niveau de sécheresse par SMS.

Nous souhaitons vivement à Fatoumata Kébé d’avoir l’opportunité de réaliser son rêve d’explorer la lune. Nous espérons que son parcours servira d’exemple à plusieurs personnes, aux jeunes des milieux défavorisés en général, aux jeunes filles en particulier.

Jeunes, n’hésitez pas à exprimer vos potentiels !

 

1 Commentaire

  1. Merci bien pour toutes ses connaissances 💪

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.